Œuvres


Bio


Avec ses photocollages, Gaël Maski transcende les réalités sociales de Kinshasa par la magie de l'imagination. Admiratif de la force des plus démunis, il les met en scène dans leur environnement qu’il nourrit d’allégories et de symboles.

CV

Né en 1990 à Kalemie (RDC), vit à Kinshasa.

Diplômé des Beaux-arts de Kinshasa, Gaël Maski s’oriente vers le collage et la peinture sur bois. Il récupère des panneaux usagés sur lesquels il réalise des œuvres figuratives et symboliques à la tonalité surréaliste et aux accents humanistes.

Fin 2016, il rejoint le Kin Artstudio (Kinshasa), un atelier collectif animé par Vitshois Mwilambwe. Puis en 2017, au retour de la biennale de Lubumbashi, il décide de recourir de façon systématique à la photo, afin de mieux capturer les instantanés de la vie de ses personnages et leur environnement. Maski s’intéresse aux marginalisés, aux sans voix. Il se met en relation avec des casseurs de pierre d’un quartier de Kinshasa et leur offre de porter leur message sur une œuvre. Il les interviewe, les photographie, imprime les photos et les découpe. Puis vient l’étape de la « re-création » : il recompose les fragments du réel pour créer des scènes nouvelles.

Dans ses œuvres les plus récentes, la dimension imaginaire s’affirme. Non que Maski cherche à s’extraire du réel, il entend plutôt le transformer pour le rendre plus supportable : « Dans la vie kinoise, beaucoup de gens, y compris moi, ont besoin de s’évader dans un monde imaginaire pour survivre ». D’où l’importance de partir de photos, c’est-à-dire de la réalité, qu’il enrichit de symboles et d’allégories. Le collage composant désormais la totalité du fond de ses œuvres, le bois n’a plus lieu d’être, il le remplace par la toile.

APPELER ICI SI NECESSAIRE LE CONTENT BLOCK DU TITRE "IN SITU" INTITULÉ "Content | Artiste | Titre In situ"

Plus


actualités

APPELER ICI SI NECESSAIRE LE CONTENT BLOCK DU TITRE "PRESSE" INTITULÉ "CONTENT | ARTISTE | PLUS | PRESSE"

Rien trouvé.

vidéos

publications